Archives de la catégorie ‘opensource’

4 jours et 2 nuits de déploiement

Tycho's Supernova Remnant: Tycho's Remnant Provides Shocking Evidence for Cosmic Rays (The hot, expanding debris of a supernova observed in 1572.)

Les 4 derniers jours de 2009 nous avons déployé notre progiciel de gestion intégré ALIX dans le dépôt principal de l’un des grossistes majeurs en pharmaceutiques en Tunisie. C’est une opération pour laquelle nous nous sommes préparés toute notre vie… Ou presque, étant donné qu’au décompte final le projet a duré 3 ans et demi. Pour aboutir a ce déploiement qui consacre ALIX comme seul système d’information dans toute l’entreprise et sonne le glas de tous les autres logiciels utilisés de la production au recouvrement.

Une semaine avant…

Je venais de rentrer de Beirut, et ce weekend nous avions un inventaire dans le petit dépôt du client. Le système ALIX était déjà en production depuis plus d’un an dans ce dépot, mais c’est toujours délicat un inventaire. Parce que justement c’est 1 fois l’an et que par conséquent on n’a pas souvent l’occasion de le tester en production. De plus, suite au dernier inventaire nous avons fait des modifications majeures sur le système et aux procédures; et c’était donc du code frais que nous allions utiliser.

Lire la suite

L’utopie constructive de la télépathie (YAWGSBT)

canari-twitter

Yet Another Why Google Should Buy Twitter. Ces derniers temps la mode et aux articles expliquant pourquoi Google devrait racheter twitter. J’ai décidé d’ajouter ma petite pierre à l’édifice.

Si vous êtes un utilisateur de twitter, vous avez peut être eu l’occasion de ressentir un "twitter moment". Un twitter moment, c’est quand vous réfléchissez à haute voix sur twitter et qu’une voix étrangère vient corroborer vôtre réflexion. C’est déroutant. Déroutant mais jouissif. Par exemple : Vous dites "J’attend le bus depuis 30min, je vais être en retard" et une voix étrangère @taxidriver vous répond immédiatement : "Je viens vous chercher?". Vous ne connaissiez pas @taxidriver auparavant, mais il va vous rendre immédiatement service.

Il est important de souligner ici la différence dans l’expérience utilisateur entre Google et twitter. Dans Google il faut chercher une information, même formuler une recherche. Dans twitter il vous suffit de communiquer votre état pour que des options vous soient présentées. C’est comme si il suffisait d’y penser. En tout cas ce n’est pas très loin.

Lire la suite

Utilisabilité des applications web : La conception de Bazdig illustrée

D’un coup je me suis rendu compte que la console SQL que j’utilisais n’était pas pratique. J’ai fait quelques recherches, Bechir en a fait aussi et Hassen aussi. Aucun de nous n’a trouvé de console valable. Alors j’ai décidé de relever le défi. J’ai dit a Hassen de me donner deux week-ends; il m’en a fallu trois mais je pense que j’ai remporté le défi. le résultat c’est Bazdig, une console SQL écrite en PHP. Ce qui suit c’est un guide de mes choix conceptuels d’utilisabilité de Bazdig.

Lire la suite

programmer un clone de del.icio.us en 30 minutes avec Appjet

J’ai commencé par modifier quelques lignes de code pour voir si on pouvait faire accepter a l’application des paramétres avec la méthode GET, ensuite j’ai modifié le type d’enregistrement (storage) pour qu’il accepte plusieurs champs, toujours en factorisant a chaque étape pour que le code ressemble a ce qu’il doit faire. Enfin j’ai publie l’application sous le nom de Laziz.

ce matin j’avais rien a faire alors j’en ai profité pour lire les dernières nouvelles dans mes flux RSS. je suis tombe sur un article de John Resig parlant de Appjet. J’en entendais parler depuis quelques semaines, mais cette fois ci, je me suis dit que j’allais l’essayer.

il faut dire qu’auparavant, j’avais été un peu déçu par google mashup editor. il faut dire aussi que quand je l’ai testé il n’y avait pas encore d’intégration avec Gdata et par conséquent il ne servait a rien. Et je crois bien que ce qui m’a seduit c’est ce import("storage"); que j’ai vu dans l’exemple de code présenté par John Resig.

Lire la suite

le recrutement des programmeurs avec un test écrit en anglais

Anis avait trouvé un questionnaire LAMP en anglais qu’il s’est empressé d’envoyer a Bechir. Bechir me l’a envoyé pour que je le traduise. J’avais des candidats qui venaient pour entretien l’après midi même, alors j’ai pris le questionnaire tel quel (en anglais) et je leurs ai fait passer.

depuis une année a peu prés nous avons commence a prendre tres au sérieux le recrutement et la gestion des programmeurs. nous sommes une petite entreprise de 12 employés et normalement on ne devrait pas se soucier de cela. or les dernières années nous avons eu quelques difficultés :

  • les sociétés offshore ont commencé a nous piquer nos programmeurs expérimentés.
  • il y a très peu de programmeurs expérimentés sur le marché du travail et souvent leurs rapport qualité / prix (qualité de la formation qu’il a déjà / prix de la formation qu’on va lui donner + salaire qu’il demande) n’était pas bon. ils sont très mal formés.
  • les nouveaux diplômés nécessitent beaucoup de formation. ils n’ont tout simplement pas étés formés à la POO. et je mesure mes mots. ils croient tous qu’ils l’ont été et je suppose aussi que leurs éducateurs pensent qu’ils les ont formés, mais quand ils arrivent chez nous ils sont incapables de traduire ce qui se passe dans la vie réelle en programme informatique. une anecdote qui fait beaucoup rire Bechir : c’est un candidat au cours d’un entretien a qui je demande s’il connaît la POO et qui me réponds avec beaucoup d’assurance : "oui, j’ai programmé en java à l’école".
  • Notre métier est difficile. Pour vous en rendre compte, mettez vous dans la peau d’un Anglais. vous programmez dans votre langue maternelle, c’est à dire que vous programmez comme si vous parliez à votre mère. toutes la documentation est écrite dans votre langue et expliquée avec votre façon de penser. Votre expérience journalière de la communication est uniforme.

Il n’y a pas très longtemps, avant que Anis ne parte travailler ailleurs, nous avons recruté un programmeur expérimenté, pour nous apercevoir au bout de 3 mois qu’il n’était pas assez compétent et qu’il lui faudrait très longtemps pour l’être. Nous avons étés beaucoup déçus, mais surtout, nous nous sommes rendus compte que nos méthodes d’évaluation étaient à revoir.

Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 69 followers