Payer les enfants pour aller à l’école (ou L’économie de l’attention expliquée à ma femme)

Vôtre Attention vaut de l’argent. C’est encore plus flagrant dans la publicité. Quand vous regardez un film à la TV et que ce film est entrecoupé par de la publicité, les gens qui ont fait le film en question sont payés par l’argent de la pub qui entrecoupe leur film.

Avec ma femme on se dispute quelques fois. A vrai dire c’est elle qui me dispute. Toujours pour les mêmes raisons :

  • Je devais laver la vaisselle et je ne l’ai pas fait
  • Je devais changer une ampoule et je ne l’ai pas fait
  • Je devais réparer un meuble et je ne l’ai pas fait
  • Je devais sortir la poubelle et je ne l’ai pas fait
  • Etc…

On peut voir clairement un motif apparaitre ici. C’est toujours quelque chose qu’elle me demande de faire, quelques fois implicitement i.e. « c’est pas la peine que je te dise, c’est à toi de le faire », et que je ne fais pas. Et elle s’énerve. Si vous êtes un homme, vous devez savoir que toutes ces choses que je suis sensé ne pas avoir faites, j’allais les faire… mais pas tout de suite. Mais ma femme ne comprend pas ça. Elle trouve que mettre 1 mois pour réparer une ampoule c’est trop.

Je sais. Parfois j’abuse. Mais il faut me comprendre. J’aime pas que ma femme me donne des ordres. Je trouve cela très désagréable. Mais vous me connaissez bien maintenant, j’ai bien sûr une explication rationnelle à ça aussi.

Voyez vous, cela ne me dérange absolument pas que ma femme m’ordonne de faire telle ou telle chose. Ce qui me dérange c’est quand elle me dit de le faire maintenant. Interrompant ainsi mon activité courante. C’est cette obligation de porter mon Attention sur ce qu’elle veut elle, qui me procure cette sensation désagréable… d’être un esclave. Ou une machine. Un objet sans Autonomie. Ce que ma Conscience rejette catégoriquement. Mais ma conscience est tout à fait prête a faire des concessions si on me paie.

Il se trouve que je suis particulièrement conscient de la Valeur de mon Attention parce que de par mon métier de consultant, je vend mon Attention tous les jours à l’heure. Il est important de comprendre ici que ce que je vend ce n’est pas mon Activité ou le résultat de mon activité – que ce soit un rapport ou un programme informatique. La preuve c’est que certains clients me paient uniquement pour être Disponible pour eux. C’est à dire pour ne rien faire (et attendre leurs ordres). Dans tous les métiers de l’économie dite « Immatérielle », et beaucoup de métiers de service, la marchandise c’est l’Attention. Les Avocats, les agence de communication, les psychanalystes… vous pouvez aisément reconnaitre ces métiers aux conflits récurrents concernant la « non obligation de résultat« . Quand vous faites du support, informatique ou autre, le client vous paye pour répondre au téléphone au cas ou il appelle. Notez que s’il n’appelle pas, il est paradoxalement encore plus satisfait parce que cela voudrait dire qu’il n’a aucun problème. Ou du moins il devrait l’être, mais la « non obligation de résultat » a toujours du mal à passer. Et c’est principalement dû à l’ignorance de l’économie de l’Attention.

Vôtre Attention vaut de l’argent. C’est encore plus flagrant dans la publicité. Quand vous regardez un film à la TV et que ce film est entrecoupé par de la publicité, les gens qui ont fait le film en question sont payés par l’argent de la pub qui entrecoupe leur film. C’est plus compliqué que cela : les gens qui vendent un produit payent les gens qui ont une chaine TV pour placer leurs pub dans le film, par la suite les gens de la chaine TV paient les gens qui ont fait le film. Pourquoi les gens qui vendent un produit paient pour placer leur pub dans le film? Pour avoir vôtre Attention. L’Attention des gens qui regardent le film. Ici mon esprit d’analyste-programmeur-optimisateur ne peut souffrir une telle aberration et ne peut s’empêcher de se demander : Pourquoi les gens qui vendent un produit ne paient pas directement les gens pour regarder leurs pub? Si 30s de pub vaut 300 000 dinars quand il y a 1 000 000 de personnes qui regardent, donc 1s de vôtre Attention vaut 0.010 dinars. Je sais pas vous, mais moi je regarderais bien de la pub pendant 150s (2min30s) pour gagner 1.5 dinars et aller m’acheter le film que je veux au vendeur de DVD de mon quartier.

Vous pouvez trouver cela coccace, mais moi je crois, j’ai la foi, que dans le futur on vous payera pour vôtre Attention. Y compris pour regarder de la pub ou pour participer a des évènements sponsorisés. Et comme d’habitude sur internet, c’est déjà demain.

Il y a de cela 6 mois, Jean-Michel Blanquer, recteur de l’académie de Créteil en France a décidé d’expérimenter une nouvelle approche qui consiste a rémunérer ses lycéens pour leur Attention. Il va sans dire que cela a déclenché un tollé général en France. Mais éxaminons la situation à l’aune de l’économie de l’Attention. L’Attention de ces jeunes gens a de la valeur. D’ailleurs l’Attention que renferme un être humain, lui donne une valeur pragmatique, non éthique, non idéologique, quelque soit son age, son sexe ou sa race. Ce qui est assez intéressant en soi. Ces jeunes gens sont donc éduqués obligatoirement par l’état français pour l’intérét de la France. Je souligne ici le bénéficiaire qui est la France. La motivation théorique de ces jeunes gens étant la perspective d’une embauche dans un emploi qualifié (par la susdite éducation). Or éloigner temporellement le bénéfice (l’embauche) de l’acte (la présence, qui est l’acte de l’attention) est une très mauvaise manière de motiver en général et particulièrement quand il s’agit d’adolescents.

Il n’y a pas à tourner autour du pôt. Pour une éducation éfficace, l’éducation nationale Française devra gèrer l’Attention des étudiants d’une manière ou d’une autre. Ayant un biais pour les solutions simples et pragmatiques, je trouve que rémunérer les étudiants pour leur Attention est une solution idéale. Ne serait ce que pour son accompagnement au changement de paradigme et son altérnative au revenu de vie.

12 comments so far

  1. une femme on

    dsl je n’ai lu que la 1ère partie :p g une petite question, quand tu dis à ta femme que t’as faim, elle te prépare ton repas après combien d’heure ? quand tu lui demande de te repasser la chemise que tu veux porter, elle le fait quand ? :p

  2. slim on

    Pourquoi vous supposez que ma femme prépare mon repas et repasse mes chemises? Je trouve vôtre attitude rétrograde et machiste😛

  3. Cyril Montana on

    Je ne pense vraiment pas qu’il faille rémunérer qui que ce soit pour avoir son attention, c’est en mon sens une aberration absolue:

    Pour les élèves: cela signifierait l’échec cuisant de la notion même de pédagogie, qui est je vous le rappelle le fait de savoir éduquer suivant un public donné

    Pour les téléspectateurs: la faillite de l notion même de créativité qui mène justement l’auditoire à être attentif.

    Je ne souhaite donc surement pas que le web nous mène sur une telle route, mais qu’il nous permette plutôt de parler plus facilement à une cible donnée, mais sans avoir à les payer bien entendu…

    et puis qu’est ce que c’est que cette manie de vouloir tout monétiser?

    Il y a des matières et des sujets qui intéressent les gens par soif d’apprendre, et non pour s’en mettre pleins les poches. La passion pour telle ou telle matière explique les engouements des uns et des autres.

  4. Fhtagn on

    Si ta femme t’avais sorti « je crois qu’il y a un bug dans le devise d’eclairage de la chambre » ton esprit de geek fan de collaboration open source t’aurai poussé a reparer le truc
    en fait tout est dans la façon de presenter les choses.

  5. slim on

    Cyril, l’économie de l’Attention est justement là pour faire commerce du *surplus* d’attention dont tu dispose. Je pense que chaque homme devrait être libre de disposer de son attention comme bon lui semble. Mais la réalité est que ni les enfants (à l’école) ni les adultes (au travail) ne disposent de leurs attention à plein temps.

    L’apprentissage c’est un bon maitre. Et je ne pense pas qu’il soit possible d’avoir un bon maitre pour chaque élève dans une éducation de masse. Dans le système idéal que tu voudrais, les élèves choisiraient leur maitre, et on n’aurait pas de problème d’attention à l’école. Mais ce n’est pas réalisable si on veut éduquer tout le monde. La pédagogie ne résoudra pas le problème : le problème est celui de la séléction des maitres et non pas de leurs méthodes.

    Comme je l’ai déjà dit nous sommes déjà rémunérés pour notre attention. Que ce soit pour le travail dans des métiers comme le mien ou le tien, ou dans la pub : tout ces opérations de com a base de jeux/cadeaux c’est en réalité une rémunération avec l’introduction de la composante du hasard (qui rend le dispositif encore plus efficace). Ce qui manque c’est uniquement un fondement théorique à tout cela et l’économie de l’Attention me semble une bonne candidate. Qui, je pense, va faire évoluer toute la société dans le bon sens.

  6. Nayzek on

    Dans le livre « les dirigeants face au changement », Patrick le Lay parlais justement de ça :

    « Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective +business+, soyons réaliste: à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit ».

    « Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible: c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ».

    « Rien n’est plus difficile, poursuit-il, que d’obtenir cette disponibilité. C’est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l’information s’accélère, se multiplie et se banalise ».

  7. Houssein on

    Intéressant, et vrai.

    Par contre, tu as un peu limité à l’aspect monétaire l’incitatif économique rattaché à l’attention. Il y a évidemment plusieurs autres manières de « vendre » son attention, notamment dans le cas de ta relation de couple tu accepterais de donner un peu de ton attention afin de :

    – éviter une crise
    – t’attendre à une « faveur » en retour😉
    – la satisfaction de te sentir « needed »
    – profiter toi-même de ton action : une ampoule grillée c’est pas très agréable la nuit
    etc.

  8. slim on

    Justement, on en est encore au stade du troc de l’attention. Il est temps d’intégrer l’Attention au système monétaire.

    D’ailleurs tu me fait penser au fait que les gens ne se rendent pas compte qu’il sont en train de troquer leur Attention contre une bonne émission TV ou contre une partie de jambes-en-l’air. Et je me demande si ce n’était pas la même chose pour tous les biens commerciaux avant l’ère monétaire.

  9. Houssein on

    Non non, d’un point de vue strictement économique, it makes sense. L’homo-économicus rationnel ne fait rien pour rien : « There ain’t no such thing as a free lunch ». Mais la compensation n’est pas que monétaire. Même la charité et le volontariat humanitaire ne sont pas des actes altruistes gratuits : on le fait pour plusieurs raisons strictement « égoïstes », même si on n’est pas payés directement. L’exemple des projets open-source en est un autre où les participants bénéficient d’une manière ou d’une autre même s’ils sont pas directement payés pour leur travail « gratuit »…

  10. Trinoo on

    Il suffit juste de promouvoir des applications ou plug-in style : Adblock, GreaseMonkey, et autres… les voir installés par défaut tout comme le driver de la carte audio de l’ordinateur, et par la suite une migration vers le poste de radio et TV, … A partir de ce moment là, on sera payé pour les déactiver…🙂
    Mais il existe déjà des services sur internet où on est payé pour naviguer en présence de Pub (Mediabarre, Cashsurfers, Spedia, …) , ces applications sont doté d’algorithmes qui détectent une présence humaine avec le mouvement du curseur, pour ne pas se faire berner pas un simulateur d’internaute… il en existe déjà pas mal d’applications similaires… tout ça date des années 90

  11. Ten on

    C’est assez cocasse comme vous dites de partir d’une relation humaine et d’en venir à parler d’argent.
    c’est dommage qu’on ne puisse tjs pas faire la distinction entre une attention humaine, qui reste dénuée justement de tout rapport à l’immatériel ou pécuniaire, et le monde professionnel qui lui se distingue bien de tout ça.
    Chaque chose a sa place/à sa place, ce serait bien déjà.
    Je pense qu’en effet, vous dénoncez surtout un fait mais bon.
    Personnellement je lutte contre ce type de chose. C’est le genre de confusion qui nous fait perdre certaines notions de l’humanité.

    article très intéressant en tout cas !

    Merci

    et félicitation pour la nomination😉

  12. […] les billets que Slim a publié sur son blog, il est en un qui a particulièrement retenu mon attention (sic), il s’agit de celui du 14 mars […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :