La prothèse mémorielle (l’impact de la publication des historiques sur la société de l’internet)

L’historique commencerait à la date ou on a commencé à s’intéresser à lui et finirait quand on ne s’y intéresse plus. Ce serait une sorte de prothèse mémorielle gérée qui garderait une trace de tout ce qu’une personne à vécu dans sa vie. incidemment.

Cette année, parait-il, la tendance est aux « life streams ». en français « historique public ». FriendFeed a fait fureur au SXSW, mais je trouve personnellement que soup.io est nettement supérieur. d’ailleurs voici mon historique public.

Tout a commencé avec les blogs. Ce fut la première forme d’historique public. L’idée première était le « journal », plus ou moins intime, en ligne. Je me souviens que moi même à l’époque je n’en voyais pas l’intérêt. Ou plutôt je voyais l’intérêt pour celui qui lit mais pas pour celui qui écrit. Je me disais donc, comme beaucoup, que ce mouvement allait être éphémère.

Mon raisonnement pouvait se formuler de la façon suivante :

  1. la société moderne à délibérément cassé le lien social pour éviter le tribalisme.
  2. l’individu a perdu l’échange d’expérience dans l’équation. ce qui s’est soldé de conséquences très graves sur la société entière : les individus sont devenus de grands enfants qui ne savent de la vie que ce qu’ils ont vécu eux mêmes.
  3. l’individu est en manque d’expériences. résultat deux directions : les expériences individuelles extrêmes (sports, modifications corporelles, etc…) et le « voyeurisme » (reality shows, blogs, etc…). Je met des guillemets a « voyeurisme » pour atténuer l’aspect péjoratif.
  4. l’explosion des blogs. les gens veulent savoir comment les autres gens se comportent dans la même situation qu’eux. rien de plus naturel. c’est même la base de la réussite de notre espèce. maintenant on appelle cela « voyeurisme », mais il n’y a pas si longtemps que cela, quand les villages étaient plus petits, on appelait cela « potins ». comme s’il ne suffisait pas de rendre le mot « potins » péjoratif, il fallait inventer un autre mot plus effrayant.

Pendant un certain temps, la société a fait des villages de plus en plus grands alors que les moyens de communication sont restés les mêmes. Les gens ont préféré le confort et l’anonymat dans les grandes villes à la vie rustre et socialement riche des petits villages. Cela se comprends. On ne pouvait pas avoir les deux. Maintenant on peux.

Maintenant l’intérêt de celui qui profite de l’expérience est clair (le lecteur de blog), mais quel est l’intérêt de celui qui donne l’expérience (l’écrivain de blog)? La réponse est évidente : l’autorité. C’est évident parce que c’était déjà la même chose dans le petit village. Les schémas sociaux n’ont pas changé. Ce sont les moyens de communication qui ont changé pour s’adapter aux villages modernes.

L’autorité c’est l’historique. dans certaines cultures, on dit « l’ancien » pour désigner la personne à la plus forte autorité. La problématique de l’autorité et de la confiance est d’actualité parce que fortement liée à la sécurité. Et la sécurité c’est la science de notre siècle. D’ailleurs si nous vivons un changement de paradigme, le nouveau, c’est bien celui de la sécurité. Et si c’est le cas, nous ne pouvons rien faire contre. Espérons seulement que cela fera avancer le savoir dans le domaine des sciences sociales.

Firefox 3 vient de sortir. Parmi toutes les innovation en termes de sécurité, il y en a une qui n’est pas classée par l’équipe firefox parmi les innovations en sécurité et qui me semble, moi, la plus importante : l’historique infini. Quand vous naviguez sur internet, désormais Firefox pourra garder la trace de tous les sites que vous visitez. En d’autres termes, quand vous visitez un site, le navigateur pourra vous informer que vous êtes en train de visiter le site pour la première fois. Cela permettra par exemple d’éviter le phishing. Plus généralement, puisque vous avez accès à votre historique de navigation complet, vous pourrez estimer le degré de confiance que vous donnez à un site. La confiance aussi c’est l’historique.

L’historique est important pour établir une relation. Quand vous allez recruter quelqu’un, vous cherchez son nom dans google. Pour savoir si vous pouvez lui faire confiance et si c’est une autorité dans son domaine. Souvent le résultat de la recherche est confus, se sont des « traces » plutôt qu’un historique structuré. Surtout que les informations sont fragmentées : les photos sur un site, les videos sur un autre, les écrits sont même fragmentés sur plusieurs sites selon leurs natures : twitter, articles (certains ont plusieurs blogs), commentaires sur d’autres blogs, etc…

Interviennent alors les nouveaux logiciels spécialisés que sont les « historiques publics ». Vous leurs dites ou sont les informations sur vous et ils les agrègent dans un seul flux. De cette manière quelqu’un qui s’intéresse à vous peut vous suivre. Et vous pouvez aussi mieux gérer votre historique : modifier, supprimer les informations qui vous semblent non avantageuses ou simplement inutiles. Là, nous commençons a entrevoir les limites de la confiance. Celui qui gère l’historique, à le pouvoir sur l’historique.

Ce qu’il faudrait, c’est pouvoir gérer son historique et celui des personnes qui nous intéressent. Chacun pourra garder une copie de l’historique de n’importe qui. L’historique commencerait à la date ou on a commencé à s’intéresser à lui et finirait quand on ne s’y intéresse plus. Ce serait une sorte de prothèse mémorielle gérée qui garderait une trace de tout ce qu’une personne à vécu dans sa vie. incidemment.

Je crois bien que soup.io est bien parti pour être ça. s’il survit à sa jeunesse. longue vie a soup.io.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :