code is power

comment, coder, consiste a donner plus de pouvoir a soi et aux autres.

beaucoup ont écrit sur la meilleure façon d’écrire du code. chacun y va de sa méthode, donc voici la mienne et voici pourquoi.

écrire du code c’est autant écrire qu’écrire de la poésie. c’est d’abord un langage et une expression. exprimer pour faire comprendre et mieux comprendre. pour fixer et garder la trace. pour l’histoire.

d’abord, vous commencez par le besoin, le problème a résoudre. vous réfléchissez a la première solution et a la meilleure solution. au début il y’en a toujours deux : la première et la meilleure. souvent la première est simple et la meilleure est difficile. quelques fois c’est le contraire. choisissez la simple.

la première idée est toujours la meilleure. c’est souvent la plus naïve et par conséquent la plus proche de l’utilisateur que du programmeur. au fur et a mesure que vous allez coder, vous allez rentrer dans des considérations inhérentes a l’activité et vous éloigner des considérations inhérentes a sa finalité. l’idée première est précieuse. elle sert de repère tout au long du projet.

la réflexion est une suite interminable de "qu’est ce que je veux faire?" et de "comment faire?". a la première question, la première réponse devrait toujours être la première idée. c’est qu’on doit toujours se remémorer la première idée. pour garder le cap. la réponse au "comment?" nécessite toujours une évaluation de plusieurs choix. et le choix, je vous donne le secret, devrait toujours aller vers la solution qui donnera le plus de pouvoir.

le pouvoir est une notion très concrète. elle est évaluée par "qu’est ce que je peux faire?". plus de pouvoir signifie faire des choses qu’on ne pouvait pas faire avant. quand tu utilise un logiciel tu as plus de pouvoir. si tu n’a pas plus de pouvoir, le logiciel ne te sert a rien. chaque activité, sur chaque logiciel doit donner plus de pouvoir a son utilisateur. elle ne doit pas donner plus de pouvoir a un autre utilisateur, mais bien donner plus de pouvoir a son utilisateur. pensez a une bicyclette.

écrit du code qui donne plus de pouvoir a ton utilisateur. mais d’abord, écrit du code qui te donne plus de pouvoir a toi. chaque ligne de code que tu écris doit te donner le pouvoir d’écrire mieux. d’écrire plus. d’écrire plus vite. chaque fois que tu définis un objet ou une méthode, tu dois augmenter ton pouvoir d’expression. la prochaine ligne de code exprimera plus.

le code c’est l’expression du pouvoir.

About these ads

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 69 followers

%d bloggers like this: